Tout savoir sur la gestion locative

20

La gestion locative allège le propriétaire d’un bien immobilier des différentes tâches, plus ou moins lourdes, liées à l’administration de son patrimoine. En optant pour ce service, il délègue une grande partie de ses responsabilités, à un tiers. Il est préconisé de bien se renseigner sur l’agence mandataire, avant de conclure les procédures de délégation.

Administrer efficacement un patrimoine immobilier requiert du temps et un certain engagement, encore plus, s’il s’agit de plusieurs biens. Raison pour laquelle le recours à une agence de gestion locative est parfois indispensable. Ainsi, le propriétaire est allégé des diverses responsabilités quelque peu encombrantes rattachées à la gérance de ses biens.

Les frais de gestion peuvent varier d’une agence à une autre, selon l’ampleur du travail à effectuer. Ils atteignent un seuil maximum, dans le cas où la gestion concerne, intégralement, l’administration des biens.

Les missions confiées au gestionnaire sont discutées et déterminées par les deux cocontractants. Elles sont encadrées par le mandat de gestion. La durée de prestation est de 1 an renouvelable, selon la qualité de prestation. Une fois le mandat terminé, le propriétaire des biens et l’agence immobilière peuvent renégocier les accords conclus dans le cadre du précédent contrat.

Vous trouverez dans cet article, toutes les choses à savoir sur la gestion locative. En complément vous pouvez également consulter un blog dans l’immobilier.

Qu’appelle-t-on gestion locative ?

La gestion locative consiste à déléguer l’administration d’un ou de plusieurs biens immobiliers (maison ou appartement), à un tiers. Plus précisément, le propriétaire confie la gérance de de ses patrimoines, à un professionnel de la gestion immobilière. Pour ce faire, le propriétaire est tenu de souscrire un mandat réglementé selon les termes de la loi Hoguet.

Il peut s’agir de plusieurs types de biens immobiliers :

  • Maisons
  • Villas
  • Locaux commerciaux et professionnels
  • Parkings

Les fonctions du mandataire sont définies selon les clauses conclues dans le contrat. Le gestionnaire peut s’occuper de diverses tâches, allant de la recherche de locataires, à la perception des rendements locatifs. Le montant sera ultérieurement envoyé au propriétaire.

Le prestataire gère les situations d’impayé de loyer, les suivis de travaux, les vérifications de couvertures d’assurance et l’envoi d’avis d’échéance, et de quittances.

Combien coûte un service de gestion locative ?

Les frais de gestion font partie des principaux éléments à tenir compte pour le choix d’agence mandataire. Certains prestataires proposent une grille tarifaire fixe, tandis que d’autres établissent un devis précis selon la valeur du bien à confier.

En moyenne, le coût de la prestation représente entre 6 et 8% hors taxe du loyer. Il peut atteindre les 10 à 18% taxes incluses des rendements locatifs, si le service de gestion locative couvre l’intégralité de la gérance des biens.

Les dépenses supplémentaires à prendre en compte concernent les frais juridiques, les couvertures loyers impayés et les suivis de travaux.

Que faut-il savoir sur le mandat de gestion locative ?

Le mandat de gestion locative doit obligatoirement être édité à la main. Ce document encadre les ententes conclues entre le propriétaire et le gestionnaire. Les deux parties concernées doivent en posséder chacune un exemplaire.

En général, cet accord dure toute une année durant. Il peut être renouvelable, ou non, selon la volonté du propriétaire de bien. Le processus de renouvellement se fait par tacite de reconduction. À savoir que cette reconduction est limitée dans le temps.

La durée maximale d’un mandat de gestion locative est de 10 ans. Passée cette période, il faut signer un nouveau contrat. Les cocontractants peuvent apporter des modifications au nouveau document.

Le propriétaire peut confier davantage de responsabilités à l’agence. Cette dernière demande, pour le plus souvent, de revoir à la hausse ses honoraires.

Il est fortement recommandé de vérifier la validité de la carte professionnelle du gestionnaire, avant de conclure le contrat de gestion locative.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!