Comment isoler un mur extérieur en brique ?

Bien que la brique soit un élément connu pour sa capacité d’isolation, elle est encore concernée par les fuites d’énergies. L’isolation de façade extérieure est alors recommandée pour économiser jusqu’à 35 % de ces énergies. Différentes techniques d’isolation extérieure sont disponibles pour un mur en brique. Il existe aussi différentes matières isolantes. Découvrez comment isoler l’extérieur d’un mur en brique.

Pourquoi isoler l’extérieur d’un mur en brique ?

Les briques sont connues pour être des excellents outils d’isolation. D’ailleurs, des parements en brique sont utilisés comme isolant. Néanmoins, ce matériau est conçu spécialement pour ce type de travaux. Pour la brique en tant que matière de construction, il y a encore des pertes d’énergie thermique dans la maison quand elle n’est pas bien isolée.

A voir aussi : Quel budget pour un bardage composite ?

L’isolation de la façade d’un logement en brique permet de réguler la température intérieure. En fait, en maîtrisant la perte d’énergie, il y a moins de coup de froid ou d’autres variations de température. Ce qui, en extension, réduit le risque de fissures précoces des murs.

Par ailleurs, contrairement à l’isolation de l’intérieur, l’isolation extérieure n’utilise pas l’espace habitable de la maison. Ce qui permet de faciliter chaque installation des communications internes. Par contre, elle va modifier l’apparence du logement. Elle peut alors servir pour embellir l’extérieur du bâtiment. Mais pour cela, il faut faire appel à une entreprise qualifiée comme Thermie France.

A lire en complément : Un réparateur spécialisé dans les volets roulants en Seine-et-Marne

Choisir la matière isolante

Il y a trois grandes catégories d’isolant : la matière organique (plastiques, polystyrène, paille, etc.), la matière naturelle (laine minérale, laine de verre, mousse, etc.), et les matières mixtes.

Le polystyrène comme isolant

L’isolation extérieure avec le polystyrène peut se faire avec une masse granulaire ou avec des plaques. La portée de l’isolation dépend de la densité spécifique des panneaux, mesurée en Kg/cu.m (cubic meter). Le choix dépend donc des types de mur à isoler. Par exemple, il faut choisir des matériaux à faible densité du côté du garage ou d’un vestiaire. Par contre, il faut choisir un taux élevé pour isoler des bâtiments industriels, des magasins, etc.

Il y a aussi la mousse de polystyrène extrudée qui est appréciée pour protéger les murs contre les moisissures et les champignons. Mais dans tous les cas, le polystyrène, quel que soit son type est résistant et favorise la ventilation. Néanmoins, c’est un matériau qui n’est pas du tout écologique.

La laine minérale

La laine minérale est un matériau populaire en matière d’isolation extérieure. Elle s’incline sous plusieurs formes : rouleaux cousus, plaques, tapis. On trouve également trois types de laines minérales sur le marché :

  • La laine de verre est courante dans l’isolation industrielle.
  • La laine scories qui est produite avec des déchets de haut fourneau. Elle est moins utilisée, car elle retient l’humidité avec une conductivité thermique médiocre.
  • La laine de basalte ou laine de pierre qui est parfaite pour les murs creux ou les plans incurvés.

Le plâtre chaud

Le plâtre chaud est utilisé tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Toutefois, il faut savoir que cela dépend du composant principal du plâtre ainsi que des modificateurs. Il peut contenir différentes charges telles que les miettes ou poudre de pierre ponce, les miettes de liège, la sciure, etc.

Les techniques d’isolation des murs en brique

Pour isoler des murs en brique, il faut choisir la technique la plus adaptée au matériau à utiliser. L’isolation extérieure sous bardage est la plus adaptée pour un mur en brique. D’ailleurs, elle est efficace pour tout type de bâtiment. Elle permet de  minimiser la perte de chaleur, de protéger l’intérieur contre le vent. Elle optimise également l’étanchéité des murs. On utilise une seconde ossature pour fixer un bardage. Ce dernier peut être en métal, en composite, en pierre, en terre cuite ou en PVC. C’est une technique qui exige des travaux assez complexes, mais qui est appréciée pour son efficacité.

Sinon, il y a aussi la méthode dite “moderne” qui consiste à placer une autre couche d’isolation protectrice sur la surface à enduire. La pose de ce dernier dépend, évidemment, du matériau isolant sélectionné.

Comment se déroule l’isolation d’un mur extérieur en brique ?

Tout dépend également du mur et des matériaux à utiliser. Mais il faut savoir que le nivellement du plan des clôtures verticales n’est pas toujours nécessaire. Parfois, les entreprises d’isolation proposent l’ajout de matériaux de renforcement pour renforcer la résistance de l’isolant.

La température de l’air lors de l’isolation extérieure doit être au moins 0 °C. C’est pour préserver la qualité des compositions pour travaux humides. Et après le séchage, elles font en sorte que la vapeur et l’humidité soient expulsées à l’extérieur en dégageant un flux d’air.

vous pourriez aussi aimer