Pourquoi du papier intissé se rétracte ?

27

Le papier peint est assurément l’une des meilleures façons de redorer la beauté de son intérieur. Seulement, le choix est vaste et nombreux sont ceux qui se tournent vers le papier peint intissé. Seulement, il arrive que ce dernier se rétracte ? Pourquoi est-ce que cela arrive exactement ? Et comment y remédier ?

Les raisons des joints qui bâillent

 

A découvrir également : Finis les simples fauteuils de bureau, aujourd'hui ils mêlent design travaillé et ergonomie

Quand le papier peint se rétracte, on appelle ça des joints qui bâillent. Cela donne un mauvais visuel au rendu fini. D’une manière générale, la raison de ce phénomène est un manque de maîtrise lors de la pose. Raison pour laquelle il est toujours conseillé de solliciter les services d’un professionnel en la matière.

Seulement, si cela vous est arrivé, ne paniquez pas, car il y a bien des solutions. Seulement, avant d’en parler, il est bon de connaître les sources de ce problème. Autant le dire, les raisons expliquant les joints qui bâillent sont nombreux. Voici quelques-unes afin de vous faire une idée.

A lire également : Une déco à l’américaine : partez sur place pour vous inspirer !

Une mauvaise préparation de la surface

Une bonne préparation est indispensable pour avoir un rendu final tout simplement magnifique. Il est impératif de souligner ce point. Si vous sautez cette étape ou si elle est sous-estimée, alors il est tout à fait possible que votre papier peint intissé se rétracte.

Une surface mal préparée se définit comme étant une surface trop abondante ou pas assez. Dans les deux cas, cela aura une incidence négative sur la tension exercée sur le papier peint une fois sec. Il est impératif que les vieilles couches de peinture ainsi que les zones irrégulières soient traitées et supprimées avant la pose.

Il peut même arriver que la surface soit sérieusement abîmée nécessitant la pose d’une couche de papier d’apprêt.

Un temps de séchage irrégulier

Une fois que vous avez appliqué la colle sur le papier peint, il faudra compter un temps de pose appelé temps d’imbibition. Ce temps varie en fonction du type de papier peint que vous utilisez. Il va sans dire qu’il faut obligatoirement respecter ce délai. Un temps d’imbibition trop long ou trop court peut expliquer le fait que votre papier peint se décolle.

Il faut savoir que pendant le processus de chauffage le papier peint se contracte et s’étire uniformément sur la surface. La colle à papier peint se sèchera plus vite que le papier peint lui-même en règle générale. En outre, la température idéale lors du temps d’imbibition est de 18°C.

Une insuffisance de colle

Exactement comme avec le temps de pause, il est impératif de respecter la quantité de colle à appliquer. Il faut que la quantité soit suffisante surtout sur les bords du papier peint. En règle générale, il faut que la colle recouvre toute la surface de votre papier peint sans pour autant excéder.

En outre, quand vous rempliez les lés après l’application de la colle, il faudra bien aligner les bords. Il faut savoir que seules les parties exposées sècheront. Aussi, le papier peint plié devrait facilement se replier. Ceci évitera aux bordures de se sécher de la mauvaise manière.

Un mauvais choix de colle

Si la quantité est importante, la qualité l’est tout autant. On parle bien de la qualité de l’adhésif que vous allez utiliser pour coller votre papier peint intissé. Ainsi, il ne faut pas que vous achetiez votre colle aveuglément. Référez-vous aux informations pertinentes sur l’encart qui viendront avec votre papier peint.

D’une manière générale, les papiers lourds ou avec un revêtement nécessitent l’usage d’une colle à dispersion. Il va sans dire que si vous voulez avoir de meilleurs résultats, il faudra miser sur des produits de première qualité.

En outre, si la colle doit être appliquée directement sur le mur, il est fortement conseillé d’y aller lé par lé. Ce qui représente moins de pression pour vous puisque vous n’aurez pas à vous inquiéter du temps de séchage. En outre, quand vous appliquez de la colle sur le mur, pensez à ajouter une marge de 2 cm par rapport à la largeur du lé.

Une fluctuation de la température

Une grosse fluctuation de la température peut également être négative tant pour les papiers peints traditionnels que les papiers peints intissés. Le fautif n’est pas forcément le poseur ici. En effet, cet impact négatif commence dès le stockage du papier peint. En effet, dès que vous achetez votre papier peint, il est conseillé de le stocker directement dans la pièce où il sera posé.

Tout du moins, il faudra procéder à cette démarche au moins 48 heures avant la pose. Cela accommodera le papier peint à son nouvel environnement. En outre, soulignons que la température idéale pour poser du papier peint et pour le séchage est de 18°C.

Un mauvais traitement des joints

Quand on installe du papier peint, quel que soit son type, on a tendance à oublier les joints. Ce qui fait que ces derniers sont maltraités. Pourtant, à partir du deuxième lé de papier peint, il faut bien les considérer.

Clairement, les lés doivent être parfaitement alignés et ne doivent aucunement se chevaucher. Bien entendu, vous ne devez pas mettre trop d’espace entre eux. La meilleure façon de réussir cette démarche est d’utiliser une roulette à joint conique sur les bords pendant la pose.

Comment recoller les joints efficacement ?

D’une manière générale, si votre papier peint intissé se rétracte, ne paniquez pas, car ce problème peut facilement être résolu. En effet, il vous suffit d’une petite quantité de colle à papier peint pour ce faire. L’idéal serait d’utiliser la même colle que celle que vous avez utilisée initialement.

Comment procéder ? Il vous suffit de préparer une petite quantité de colle. Choisissez un pinceau dont la taille sera adaptée à la taille des failles. Préférez des pinceaux à manches longues lors de la démarche. Cela vous prodiguera un meilleur confort d’usage.

Appliquez directement la colle sur les zones sèches ainsi que sur la surface du mur. Cette fois-ci, veillez à bien respecter le temps d’imbibition. Cela devrait être suffisant pour redorer la beauté de votre papier peint intissé.

 

vous pourriez aussi aimer