Taux de crédit immobilier : les meilleurs pour un prêt de 25 ans

25

Après une légère diminution de taux de crédit immobilier en juillet 2021, la plupart des établissements bancaires affichent une stabilité dans leurs taux.

Lors de votre projet d’achat, un taux immobilier est défini par de nombreux critères. Il est crucial de les connaître avant de vous lancer dans votre projet immobilier. Une durée d’emprunt plus longue va vous permettre de faire un emprunt plus important. Néanmoins, cela va faire croître le coût de votre prêt immobilier. Outre la durée, votre profil emprunteur ainsi que la localisation de votre région dans l’Hexagone entre en jeu dans la considération de votre prêt immobilier.

Lire également : Que signifie smart city ?

Taux de crédit immobilier : en fonction du niveau de revenus

Acquérir un bien immobilier et obtenir un taux de crédit immobilier préférentiel va dépendre de votre profil emprunteur.

Ce profil est fonction de plusieurs critères, notamment la durée de votre prêt, le montant de votre épargne et de vos revenus, ainsi que le nombre d’emprunteurs.

Lire également : Trouver un logement à Rennes : comment faire ?

Le niveau de revenu est un critère important, que les banquiers analysent de très près. En effet, la banque vous propose le meilleur taux en fonction de vos revenus. Plus vos revenus sont hauts, plus le taux proposé par la banque est avantageux.

Si vous empruntez sur 25 ans, les taux régionaux ont une influence notable sur votre prêt. La variation d’un taux immobilier dépend souvent des politiques commerciales de la banque dans votre localité et région. Vous pouvez faire une comparaison des meilleurs taux immobiliers sur 25 ans sur les différentes régions de France.

Le taux est un équilibre entre la mensualité et le montant du crédit. Plus votre emprunt dure, moins la mensualité de votre crédit sera élevée.

Réaliser un emprunt sur 25 ans va vous permettre de garder une marge pour un prochain investissement éventuel. En effet, votre taux d’endettement augmente avec le montant de votre mensualité.

Mais tout établissement bancaire tient à respecter un taux d’endettement n’excédant pas les 35 %. Cela représente un peu plus du tiers de vos revenus lucratifs. Et au-delà des 35 %, vous risquerez d’avoir du mal à vivre et de vous retrouver dans une situation difficile. Faire appel à un courtier vous aidera à optimiser votre dossier et à vous obtenir un meilleur taux immobilier.

Taux de crédit immobilier : en fonction de votre apport et capacité d’épargne

Les banquiers vont aussi prendre en considération votre apport pour calculer votre taux de crédit immobilier. Ce dernier ne requiert pas de montant minimal. Et même si l’apport n’est pas obligatoire, surtout en début de votre vie active, la banque le considère vraiment comme une condition cruciale pour obtenir un prêt immobilier.

En effet, les banquiers désirent généralement que vous financiez au minimum les frais de notaire et de garantie. Cela représente environ 10 % du prix de vente dans le cas d’un achat dans l’ancien et environ 5 % dans le neuf. En cas de non-paiement, la banque pourra saisir le bien et faire une récupération de la somme prêtée. En revanche, il lui est impossible de récupérer les frais de garanties et ceux du notaire : une raison de plus pour qu’elle vous incite à les régler de votre poche.

Le but de tout banquier lors d’un prêt immobilier est de faire une prévention contre ce type de risques. Si vous faites un apport de plus de 20 % du montant prêté, cela prouve votre réelle implication. La banque considérera cela comme un argument fortement positif à l’égard de votre projet de prêt immobilier. En effet, cela témoigne non seulement de votre bonne situation financière, mais également de votre capacité d’épargne.

Même si chaque établissement bancaire possède sa propre grille de taux, avec un apport élevé de votre part, chacune va vous accorder un taux plus avantageux.

Taux de crédit immobilier : en fonction de la région

Un taux immobilier peut varier en fonction des paramètres spécifiques à chaque région. Ainsi, un même profil d’emprunteur obtient des taux divers selon la région de sa demande. Comme le taux dépend en premier lieu des politiques commerciales des établissements bancaires, ces derniers peuvent alléger ou durcir les conditions d’octroi d’un prêt immobilier.

Une banque en quête de nombreux clients sera plus flexible sur ses conditions, notamment sur l’étude des dossiers et la compétitivité des taux immobiliers. Dans ce cas, l’objectif de la banque serait de conquérir plus de marchés de la concurrence.

Comme le prêt immobilier peut être une porte d’entrée d’excellence pour un nouveau client, la banque peut miser gros là-dessus. Mais cela va dépendre de l’agressivité de la banque selon son niveau compétitif à l’échelle régionale. De plus, les banques régionales ont à leur disposition des marges de manœuvre pour l’établissement de leur taux de crédit immobilier.

vous pourriez aussi aimer