Comment hiverner sa piscine ?

Lorsque la température commence à devenir de plus en plus froide, l’hivernage de la piscine s’impose. Il s’agit sans doute d’une mesure incontournable pour préserver la qualité de l’eau. De ce fait, vous n’aurez pas à vider votre bassin durant la saison hivernale. Néanmoins, cela ne signifie pas pour autant que vous devrez procéder à l’hivernage dès aujourd’hui. En effet, trop de précipitation de votre part peut endommager la qualité de l’eau. Toutefois, il ne faut pas non plus l’hiverner trop tard pour éviter le risque de gel. Dans tous les cas, il est toujours important de rester sur ses gardes et de savoir toutes les règles à suivre pour hiverner sa piscine.

Les moyens à votre disposition pour préserver la qualité de l’eau

Avant toute chose, il faut savoir qu’il existe deux types d’hivernage. Le premier est connu sous le nom d’hivernage passif ou d’hivernage total de la piscine. Il consiste principalement à arrêter définitivement le traitement de l’eau. Les propriétaires y ont souvent recours lorsque la température est très basse. Par contre, l’hivernage actif est plutôt recommandé si l’hiver n’est pas très rude. Dans ce cas, le système de filtration continue à fonctionner même si la durée est assez moindre. Quoi qu’il en soit, procéder à l’hivernage est toujours avantageux dans la mesure où il préserve la qualité de votre eau. Ce n’est pas tout ! il protège également les équipements de votre piscine. En outre, l’hivernage permet également d’assurer l’entretien de votre bassin. Sur ce point, l’ajout des produit d’hivernage pour piscine évite la formation des algues et des bactéries. Cela empêche également le dépôt de calcaire sur les bords de votre piscine durant la période hivernale. De cette manière, la qualité de l’eau sera totalement conservée. Si l’usage de ces produits est principalement recommandé pour le mode passif, il est également conseillé pour l’hivernage actif. Dans les deux cas, il reste une solution de référence pour protéger l’eau contre l’hiver.

Les techniques utilisées pour éviter les effets du gel

La procédure d’hivernage varie d’un modèle à l’autre. Si le mode actif est plus facile à entreprendre, ce n’est pas le cas de l’hivernage passif. En effet, à part le nettoyage préalable de la piscine, encore faut-il arrêter le système de filtration et de rabaisser le niveau de l’eau. Dans tous les cas, il est toujours préférable de prévenir le gel. Cela est nécessaire pour éviter des dégâts insurmontables. Sur ce point, sachez que le gel peut endommager la filtration en pénétrant dans les canalisations. Et même si ces dernières ont déjà fait l’objet d’une vidange, le gel peut encore provoquer des dommages sur les parois. Pour prévenir de tel incident, il est toujours préférable de recourir au produit d’hivernage pour piscine. Ce genre d’outil constitue sans doute une solution de référence pour éviter les effets néfastes du gel. Grâce à ses actions, ces équipements sous forme de bouées peuvent préserver la qualité de l’eau jusqu’à l’arrivée du printemps. Et pour cause ! ils absorbent les augmentations de volume de glace, ce qui assure sans doute l’entretien de la structure de la piscine. D’ailleurs, ils sont faciles à mettre en place, car il suffit de les placer sur l’eau.

Separator image Publié dans Jardin.