Comment rendre la clim plus écologique en 2021 ?

20

Les systèmes de climatisation actuels sont très efficaces en matière de rafraîchissement de nos logements. Malheureusement, leur degré d’efficacité est proportionnel à leur impact sur l’environnement. Les scientifiques font de leur mieux pour réduire ces effets, mais la meilleure alternative reste l’adoption des solutions de climatisations plus écologiques et plus économiques. Voici quelques idées pour rendre votre climatisation plus écologique alors que la COP26 bat son plein.

Réduire les nuisances sonores et améliorer ses performances avec un cache clim

Cette option vous permettra de régler en un coup la double problématique de nuisance sonore et de nuisance visuelle de votre unité extérieure de climatisation. Mieux encore, le compresseur ainsi protégé reste plus efficace dans la durée car son rendement se maintient plus longtemps.

A lire aussi : L’univers de la literie et les différentes marques du marché

Un cache clim est un coffre à persiennes conçu spécialement pour isoler les bruits et masquer votre unité extérieure sans empêcher sa ventilation parfaite.

Son orientation, sa matière et son assemblage permettent d’isoler les bruits du moteur et du ventilateur dans des proportions pouvant aller de 10 à 30%. Un gain en décibels vraiment important pour l’environnement.

A lire également : Hausse de 4 % du prix de l’électricité en 2022 : comment réduire sa facture ?

De plus, les caches clim s’installent et se démontent facilement en quelques minutes. Vous n’aurez donc pas de difficultés à réaliser la maintenance de votre climatiseur.

Opter pour la bio-climatisation

Egalement connue sous le nom de Rafraîchisseur d’Air Evaporatif (RAE), cet appareil permet de reproduire l’évaporation naturelle de l’eau. La différence avec les systèmes de climatisation classiques réside dans l’absence de gaz à effets de serre.

Le principe d’un bio-climatiseur, c’est d’aspirer l’air chaud de l’atmosphère, de le faire passer par un filtre humidifié pour le rafraîchir et de le rejeter dans l’atmosphère. Le filtre humidifié est alimenté par un réservoir d’eau et l’air rafraîchi obtenu, s’apparente qu’on ressent en été, lorsque le vent souffle sur la mer.

Cette alternative vous offre un très bon rendement énergétique et permet de réduire la température de 2 à 4°C. Les meilleures performances de la bio-climatisation s’obtiennent dans les logements ou l’air est sec.

Elle est moins bruyante, peu vorace en énergie et surtout, ne nécessite pas de travaux d’installation. Vous n’aurez qu’à la relier à une prise de courant.

Climatisation solaire

On distingue deux types de climatisation solaire. Les systèmes photovoltaïques qui transforment l’énergie solaire en énergie électrique pour alimenter la climatisation et les systèmes thermiques qui se servent de la chaleur du soleil pour créer le froid.

Dans ce dernier cas, la technologie la plus souvent utilisée, c’est la climatisation par absorption. L’énergie solaire est absorbée ici par des panneaux solaires thermiques. La transformation et la production du froid se font ensuite en agissant sur le fluide contenu dans le climatiseur.

Dans l’un ou l’autre des deux cas, l’économie de température varie de 3 à 4°C. L’avantage principale de la climatisation solaire porte sur la disponibilité de l’énergie solaire. Celle-ci est gratuite, illimitée et propre. Notez toutefois que le niveau de performance dépendra du taux d’ensoleillement de votre région.

Le SWAC pour finir

L’Acronyme SWAC est le diminutif de Sea Water Air Conditionning. Il s’agit d’un principe de climatisation par eau de mer. L’eau de mer est captée à des niveaux de profondeur où elle est la plus froide possible.

On se sert ensuite d’un échangeur thermique pour répartir la fraîcheur, puis on rejette l’eau captée à un niveau de profondeur moindre que celui du captage. Tout est fait de manière à minimiser l’impact sur le milieu marin.

Cette solution est destinée aux installations de plusieurs bâtiments, ayant de grands besoins en climatisation (bâtiments publics, serveurs de données, hôpitaux, etc.). Au plan énergétique, ce système permet d’économiser jusqu’à 75% d’électricité.

vous pourriez aussi aimer