le métier de couvreur

Connaissez-vous le métier de couvreur-zingueur ?

Pour faire des travaux à la maison, il faut faire appel à différents types d’artisans. Tous le monde connais à quoi ça sert un maçon, un peintre en bâtiment ou tout simplement un électricien, mais savez-vous réellement à quoi ça sert un couvreur ?

Cet article traite du métier de couvreur-zingueur car c’est un métier assez peu connu, ce qui est dommage vu qu’il pourrait intéresser bon nombre de jeunes et que c’est un des secteurs qui recrute de plus en plus et en contrat à durée indéterminée de surcroît.

En quoi consiste le métier de couvreur-zingueur?

couvreur en action

Le métier de couvreur-zingueur consiste principalement à s’occuper de la construction ou de la réparation de toitures, en fonction des chantiers il choisi d’employer et de poser différents matériaux, comme le zinc, l’Inox, la tuile, le cuivre ou dans certains cas l’ardoise. Un couvreur zingueur est aussi capable d’assurer la pose d’isolation thermique au niveau de la toiture ainsi que des travaux dans le cadre de la restauration de certains monuments historiques (par exemple des châteaux, des manoirs ou simplement de vieilles bâtisses du moyen âge ).

Il intervient pour la pose des raccords et des conduits de cheminée et des gouttières (qu’il peut fabriquer lui même) chez les particuliers ou en entreprise.

Cet artisan se doit impérativement d’être coordonné parfaitement avec ces co-équipiers, particulièrement le charpentier qui réalise la structure du toit.

C’est une profession où une grande partie de la journée de travail se déroule en plein air sous un soleil de plomb, ce qui rend ce métier particulièrement épuisant.

Les tâches de cet artisan consistent, dans un premier temps à mettre en place le ou les dispositifs de sécurité car c’est un élément primordial du métier de couvreur sachant qu’il passe une part importante de sa journée perché à plusieurs mètres de hauteur. Les conditions climatiques (pluie, vent, givre) sont souvent source de complications et de risques qu’un professionnel ne peux pas prendre dans le cadre de son travail.

Après cette préparation il peut préparer les matériaux qui vont ensuite être nécessaires pour la réalisation de son ouvrage.

D’un autre côté, ce métier nécessite une grande mobilité (déplacement vers des chantiers éloignés) ainsi qu’une importante flexibilité (horaires pouvant se rallonger en fonction de l’avancement des chantiers).
Malgré les consignes et les normes de sécurité, ce métier  reste assez risqué et il faut de ce fait être extrêmement calme, avoir une pleine confiance en ces partenaires de travail et respecter scrupuleusement le protocole de sécurité.

couvreur zingueur

Le couvreur peut travailler au sein d’une entreprise où il est polyvalent.Il a aussi la possibilité de créer sa propre entreprise et de s’installer à son compte. Ensuite, libre à lui de se spécialiser

Comment savoir si le métier de couvreur-zingueur me conviendrait?

Pour savoir si ce métier serait intéressant pour vous et vous permettrez de pleinement vous épanouir, gardez en tête qu’un couvreur-zingueur se doit d’être:

  • enthousiaste à l’idée de travailler en équipe
  • habile avec ses deux mains
  • disponible et mobile, apte à travailler à des horaires irréguliers
  • prudent et respectueux des normes de sécurité.
  • précis et minutieux
  • à l’écoute de sa clientèle
  • insensible au vertige
  • passionné par le travail manuel
  • capable de réaliser des travaux élémentaires de plomberie et de maçonnerie
  • capable d’effectuer des calculs dimensionnels

En clair, ce métier pourrait intéresser bon nombre de personnes du fait qu’il correspond actuellement au secteur qui recrute le plus en CDI sur le territoire français. Il s’agit d’un très beau métier manuel ouvrant des opportunités d’évolution.

Le métier est assez méconnu, ce qui explique que les jeunes couvreurs-zingueurs sont activement recherchés partout en France.

De plus, il existe des plateformes comme le site Mon Couvreur qui permettent aux particuliers de prendre contact avec des professionnels et à des artisans de se faire une clientèle.

Comment devenir couvreur-zingueur ?

Il existe plusieurs moyens pour apprendre le métier :

  • CAP “couvreur”. C’est le niveau minimal requis pour intégrer une entreprise du btp en temps que couvreur.
  • CAP “étancheur du bâtiment et des travaux publics”. Ce CAP permet ensuite de faire une formation d’un an et d’obtenir la mention complémentaire “zinguerie”. Ce diplôme offre plus de possibilités d’évolution professionnelle.
  • Bac Professionnel ” construction bâtiment gros œuvre” qui permet de préparer en 2 années un BTS “enveloppe du bâtiment, façades étanchéité”.
  • Bac Professionnel “étanchéité du bâtiment et des travaux publics”, qui se présente comme un apprentissage durant 2 ans à la suite d’un CAP.
  • Bac STI “génie civil” pour devenir artisan indépendant ou chef de chantier en quelques années.

Les formations s’adaptent en fonction des envies et des compétences de chacun.

Salaire d’un couvreur-zingueur débutant: environ 1400€/mois soit plus que le smic.

Ce salaire peut atteindre 3500-5000€/mois pour un artisans indépendant.

Alors si vous êtes costaud, passionné par le travail manuel et à la recherche d’un métiers dans le bâtiment avec énormément de potentiel, n’hésitez-plus, suivez une formation pour devenir couvreur !