Comment créer un sas d’entrée ?

42

Un sas sert de hall d’accueil pour un habitat. Il améliore l’isolation d’une maison. Ainsi, si vous avez l’intention d’installer un sas d’entrée, sachez qu’il est possible de le faire vous-même sans l’intervention d’un professionnel. Mais encore faut-il savoir par où commencer. Dans la suite de cet article, nous allons vous donner plus de détails sur les différentes étapes à suivre pour l’installation d’un sas.

Création d’un sas d’entrée : quelles étapes ?

Les travaux à réaliser pour la construction d’un sas d’entrée sont très similaires à ceux de l’installation d’une véranda. Ces travaux sont divisés en deux grandes étapes : l’assemblage de la structure et les finitions. Peu importe les matériaux utilisés, le principe est le même.

A découvrir également : Quel carrelage pour un entretien facile ?

Pour faciliter cette opération, il est vivement recommandé d’acheter un kit de sas d’entrée préfabriqué. Les sas en kit existent en plusieurs gammes et sont très faciles à monter. Ils sont adaptés à tous les types de budgets et offrent surtout les mêmes avantages qu’un sas traditionnel. Afin d’éviter des risques de malfaçon, il est fondamental de se faire accompagner par un expert du domaine. En vous rendant par exemple sur ce site, vous trouverez des techniciens-conseils en création de sas d’entrée pour vous conseiller et vous assister convenablement dans les différentes étapes à respecter pour des travaux parfaits.

Ils pourront ainsi vous donner des conseils sur le choix des matériaux : aluminium, bois, PVC…

A voir aussi : Comment aménager son bureau ?

les outils nécessaires à la création d’un sas

Vous aurez besoin d’un minimum de savoir-faire et de quelques outils. Il vous faudra des clous, des vis, des tournevis, un mètre ruban, une échelle et bien d’autres éléments. En fait, les outils peuvent varier en fonction du sas d’entrée que vous achetez. En effet, un sas en aluminium ne s’installe pas de la même manière qu’un sas en bois ou en PVC. Vous n’aurez donc qu’à identifier et acheter tous les outils que vous utiliserez en fonction de vos besoins.

Une fois que vous aurez fini d’identifier vos outils, il ne vous restera plus qu’à passer votre commande pour vous faire livrer votre kit. Ce dernier vous sera livré sous la forme d’un assemblage contenant des châssis en PVC, des éléments de toiture avec du double vitrage. Vous disposerez également d’autres accessoires et d’un manuel d’installation dans un colis séparé.

Le montage de la sablière (l’avant-toit)

Pour installer la sablière, vous devez appliquer un mastic de silicone sur toute la longueur des châssis. Ensuite, vissez la sablière tous les 15 cm de chaque extrémité et tous les 60 cm en dessous. Pour réussir cette opération, il est recommandé de maintenir la sablière avec des serre-joints avant chaque fixation.

La fixation du chéneau gouttière

Une fois la sablière installée, stabilisez-y la gouttière à 60 cm d’intervalle pour renforcer chaque fixation. Puis, terminez l’assemblage de la gouttière et de la sablière en installant les embouts de chaque extrémité, le tuyau d’évacuation ainsi que la parclose inférieure de la gouttière.

La pose de la panne faîtière et de la charpente

Poursuivez l’assemblage de la structure, en plaçant chaque chevron dans le solin (ou panne faîtière) dans les cales de la sablière de manière à ce qu’ils soient conformes au plan. Puis, fixez chaque extrémité avec l’attache fournie. Attention toutefois, chaque chevron devra être numéroté et positionné comme indiqué sur le plan de la notice.

L’installation des panneaux

Celle-ci doit se faire au fur et à mesure que vous positionnez tous les capotages PVC à l’aide d’un petit maillet. Une fois cette étape franchie, encastrez les capotages en utilisant une clé de 13 mm pour assurer leur fixation.

Pour ce qui est des finitions, celles-ci consistent principalement à assurer une bonne isolation pour le sas d’entrée. Pour y parvenir, vous devrez respecter scrupuleusement les consignes du fabricant ; car cela aura une incidence sur l’étanchéité de votre isolation face aux intempéries.

sas entrée maison

Sas d’entrée : quels sont les différents modèles ?

Il existe plusieurs types de sas d’entrée sur le marché, mais on distingue principalement deux modèles spécifiques : les modèles classiques qui sont souvent plébiscités par ceux qui recherchent un sas pour les étages sensibles et les modèles en kit très pratique. En ce qui concerne les matériaux utilisés pour les réaliser, on note le sas en aluminium qui représente le modèle le plus populaire auprès des particuliers. Bien qu’il soit très léger, l’aluminium offre une excellente résistance et ne nécessite que très peu d’entretien. Cependant, comme l’aluminium est un bon conducteur de chaleur, ce dernier ne garantit pas une bonne isolation thermique.

On distingue ensuite le sas en bois, l’un des matériaux les plus robustes en matière de construction. Bien qu’il ne soit pas le matériau le plus courant sur le marché, il garantit une excellente isolation thermique et peut être facilement combiné avec tout type de façade (brique, verre ou béton). Cependant, il est souvent très cher et son entretien doit être fait régulièrement pour lui permettre d’avoir une durée de vie optimale.

Les sas en PVC : c’est le modèle de sas qui offre le meilleur rapport qualité/prix sur le marché. En plus d’être facile à entretenir, il présente une excellente ossature et offre une très bonne isolation phonique et thermique.

Les sas maçonnés : ce type de sas a l’avantage d’être très solide et personnalisable. Toutefois, il n’offre généralement que très peu de lumière.

Combien faut-il prévoir ?

Les coûts sont généralement élevés et varient en fonction de plusieurs paramètres (matériau de fabrication, dimensions du sas en m², et bien d’autres). En effet, il faut prévoir en moyenne entre 5 000 € et 10 000 €. N’hésitez donc pas à comparer les devis pour obtenir un bon prix.

sas entrée

Que dit la loi concernant la construction d’un sas ?

La construction d’un sas fait partie des travaux d’extension d’une maison. Si les dimensions du sas ne dépassent pas 20 m², les travaux peuvent être réalisés sans qu’il soit nécessaire de demander un permis de construire à votre mairie.

Néanmoins, indépendamment des dimensions de votre sas, vous devez notifier votre intention de commencer les travaux. Une fois cette démarche effectuée, l’accord de l’administration sera validé au bout de 2 mois environ. Attention toutefois aux taxes ! Puisque votre surface habitable va croître, vos taxes vont également augmenter. Tenez-en compte dans votre budget avant de commencer les travaux.

vous pourriez aussi aimer