Les différents matériaux d’une allée de garage : lequel choisir et pourquoi ?

Vous avez un projet de construction ou de rénovation d’une allée de garage ? Dans l’un ou l’autre cas, vous devez bien choisir le « bon » matériau. Seulement voilà, il existe une large panoplie d’options à ce niveau, chacune ayant ses avantages et ses limites, à la fois en termes de prix, de durabilité, d’aspect esthétique et de respect de l’environnement. Alors, quel matériau choisir pour son allée de garage ? Suivez le guide !

Le béton, un matériau durable et polyvalent

Commençons par les avantages du béton, un matériau particulièrement durable et polyvalent. Composé de divers types d’agrégats de pierre assemblés par de l’eau et un liant à base de chaux, le béton constitue une fondation lisse, stable et sûre qui résiste bien à tous les climats et ne nécessite que peu ou pas d’entretien. En plus d’évacuer facilement l’eau, le béton reste relativement frais lorsqu’il est exposé à la lumière directe du soleil. Qui plus est, son aspect simple (certains diront rudimentaire) peut être mis au goût du jour avec de la peinture, ou encore estampé pour un aspect unique.

Lire également : Introduction au parquet massif pour plancher chauffant

Mais le béton a aussi ses inconvénients, au premier rang desquels son coût relativement élevé. En outre, ce n’est pas vraiment un matériau de construction attrayant. Quid du respect de l’environnement ? Il faut savoir que le béton est conçu comme une surface solide que rien ne peut pénétrer, y compris l’eau. Les grandes surfaces imperméables sont sujets à des problèmes d’évacuation des eaux pluviables et sont incapables de gérer l’infiltration des excédents d’eau de pluie. Ceux-ci sont redirigés dans les égouts et les cours d’eau plutôt que dans le sol ce qui appauvrit les nappes phréatiques mais peut poser soucis lorsque l’excédent est trop important (débordements, inondations, etc…). Ainsi, le béton est considéré, dans l’ensemble, comme l’un des choix les moins respectueux de l’environnement pour une allée ou un aménagement paysager. En plus, le béton est principalement constitué de ciment, qui, lors de sa fabrication, est l’un des principaux responsables des émissions de dioxyde de carbone (CO2), ainsi que d’importantes émissions de composés organiques volatils (COV).

La bonne nouvelle est qu’il existe des mélanges de béton à faible teneur en carbone, largement disponibles aujourd’hui. On trouve également des fournisseurs de béton qui utilisent des granulats recyclés, c’est-à-dire du béton broyé pour remplacer le gravier brut.

A voir aussi : Les secrets pour économiser sur l'achat de pompes et moteurs électriques

Le gravier, un matériau accessible

Le gravier est une excellente option pour les personnes soucieuses de leur budget, en particulier celles qui ont des allées plus longues. En outre, il se compacte beaucoup mieux que les simples pierres, ce qui crée une surface plus stable qui évacue facilement l’eau. Cela dit, la plupart des allées en gravier doivent être nivelées tous les ans ou tous les deux ans, en fonction de l’intensité du trafic, mais elles ont tendance à mieux résister dans les climats chauds. Concrètement, votre allée sera plus difficile à déneiger ou à dégager avec une souffleuse, car le mélange de roches, de sable et d’argile s’accroche beaucoup mieux à la glace et à la neige que d’autres matériaux. Pour ne rien arranger, il se peut que vous deviez remplacer une bonne partie de votre gravier à la fin de l’hiver. Un autre inconvénient est la poussière qu’il peut générer. Notez qu’il existe des enrobés à base de gravier et résine que l’on trouve chez un paysagiste bien connu et qui peut éliminer ces inconvénients.

Eu égard à son impact environnemental, le gravier fait mieux que le béton, en cela qu’il s’agit d’une surface poreuse capable d’absorber l’eau de pluie. Vous pouvez minimiser davantage son impact en utilisant du gravier recyclé.

Asphalte : l’apparence du béton, à moindre prix

Principalement composé de roche, de sable et de ciment bitumineux, l’asphalte présente un certain nombre de qualités attrayantes en tant que matériau d’allée. Lorsqu’elle est correctement installée, une allée en asphalte ressemble à s’y méprendre au béton, mais elle est beaucoup moins chère. En outre, l’asphalte étant un produit pétrolier, semblable au goudron, il est souple et moins susceptible de se fissurer sous l’effet des intempéries. Mais bien qu’extrêmement durables, les allées en asphalte doivent être scellées toutes les quelques années, et peuvent devenir très chaudes pendant l’été.

Par ailleurs, l’asphalte est probablement le moins respectueux de l’environnement parmi tous les revêtements. Pourquoi ? Parce qu’il est constitué de pétrole et d’autres sous-produits pétroliers combinés à des particules de pierre, dans un contexte où le forage, le traitement et l’application des produits pétroliers s’avèrent particulièrement nocifs pour la planète. Cela dit, l’utilisation d’asphalte recyclé ou d’asphalte mélangé à froid, dont la pose ne nécessite pas de chaleur excessive, peut contribuer à réduire l’impact négatif d’une allée en asphalte sur l’environnement. Enfin, notez que bien que certains types d’asphalte puissent être considérés comme « poreux », ils ne permettent pas à l’eau de pluie d’atteindre la nappe phréatique pour autant.

Pavés : une durabilité exceptionnelle

100 ans, c’est la durée de vie estimée des pavés ! Capables de durer jusqu’à un siècle lorsqu’elles sont posées correctement, les allées en pavés ont beaucoup de caractère, ce qui en fait une excellente option pour rehausser l’attrait de votre allée. Fabriqués en granit, en dalles ou en d’autres pierres résistantes, les pavés nécessitent peu d’entretien et empêchent l’eau de s’accumuler. Vous vivez dans une région où les chutes de neige sont importantes ? Un système de chauffage peut être installé sous les pavés pour empêcher la neige de s’accumuler. Mais les pavés coûtent chers, et leur installation n’est pas une mince affaire.

Sur un autre registre, les pavés, qui proviennent de carrières du monde entier, peuvent être relativement respectueux de l’environnement. Il est préférable d’utiliser des pierres locales, si possible, et de s’assurer que le fournisseur a respecté les mesures de protection de l’environnement lors de l’extraction. Lors de la pose, envisagez d’utiliser du sable ou de petits cailloux entre les pierres, plutôt qu’un produit de remplissage à base de ciment. Cela améliorera la perméabilité et permettra à l’eau de pluie de s’infiltrer dans le sol plutôt que de s’écouler.

vous pourriez aussi aimer