L’intérêt financier d’un service d’aide à la personne à domicile : à savoir

100

Vous souhaitez employer une aide à domicile ? Il existe pour cela différents avantages fiscaux et ce quel que soit votre situation. Découvrons ensemble les aides et les dispositifs pouvant vous faciliter l’emploi d’une personne à domicile.

Le crédit d’impôt d’emploi d’aide à domicile

Si votre domicile fiscal est situé en France, alors vous pouvez profiter d’un crédit d’impôt destiné à financer un service d’aide à domicile. Selon certaines conditions, ce crédit d’impôt peut être utilisé dans le cas d’une PCH (prestation de compensation du handicap), d’une APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou encore si vous souhaitez employer une personne pour le ménage.

Lire également : Est-il conseillé de retourner son matelas

Concernant l’avantage fiscal pour une femme de ménage, il faut savoir qu’il peut être obtenu pour la résidence principale comme secondaire. Si un ascendant bénéficie de l’APA et vit dans une résidence nécessitant des dépenses, le crédit d’impôt peut aussi être autorisé. Pour connaitre le montant du crédit impôt pour l’emploi d’une aide de ménage, il faut tenir compte du salaire attribué. Ainsi, le crédit peut être à hauteur de la moitié du montant des dépenses dédiées à l’employé à domicile avec un montant limité à 12 000 euros. Certaines agences fournissent des attestations annuelles qui vous servent de justificatif quant aux prestations à domicile dont vous bénéficiez.

Les prestations d’aides à domicile donnant un avantage fiscal

Pour avoir le droit à un avantage fiscal, c’est-à-dire un crédit d’impôt ou une réduction d’impôt, il faut que les montants versés viennent d’une personne déclarée domiciliée en France. Les prestations permettant d’accéder à ces avantages fiscaux sont :

A voir aussi : Comment enlever la graisse d'une friteuse ?

  • L’entretien d’un logement et la réalisation de tâches ménagères.
  • Ce qui concerne la bonne tenue du jardin.
  • La garde d’enfant tel que le babysitting.
  • L’achat de courses et la préparation des repas.
  • La livraison de repas au domicile de la personne si la prestation fait partie de l’offre proposant plusieurs activités se déroulant au domicile.
  • Une aide à domicile en tant que simple assistance et non une réalisation de soins réservés à des personnes compétentes.
  • L’aide aux personnes ayant un handicap.
  • Une assistance de déplacement pour les personnes à mobilités réduites si l’offre est comprise avec des services d’assistance à domicile.

La réduction d’impôt avec l’emploi d’une aide ménagère à domicile

En ayant votre domicile fiscal en France, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt comme nous l’avons mentionné précédemment, mais également d’une réduction d’impôt si vous êtes concerné par des dépenses nécessaires pour un aide à domicile. La TVA est effectivement réduite à 10% et vous bénéficiez d’une exonération de charges sociales. Ces aides concernent cependant les prestations liées à l’entretien du logement et du linge.

Il existe aussi le CESU, un chèque emploi service universel qui correspond à une méthode de paiement adapté aux particuliers. Pratique, le chèque CESU facilitent les démarches administratives et donne un avantage fiscal sur vos frais concernant l’aide à domicile. Cette aide a cependant une limite à ne pas dépasser s’élevant à 12 000 euros. C’est donc un montant de 6000 euros qui peut être attribué puisque le calcul de l’aide peut aller jusqu’à 50%. Certaines exceptions peuvent même conduire à une aide d’un montant de 20 000 euros.

 

vous pourriez aussi aimer