Prêt Avance Rénovation : tout savoir sur cette aide à la rénovation

Il existe une aide spécifique aux personnes exclues des prêts bancaires pour financer des travaux de rénovation énergétique. Il s’agit du Prêt Avance Rénovation. Moins connu que les aides classiques comme Ma Prime Rénov’, cette aide est pourtant une solution pour certains ménages vivant dans ce qu’on appelle une passoire thermique. 

Qu’est-ce que c’est ? 

Le Prêt avance rénovation est un aide très spécifique. Cela s’adresse à des propriétaires, qui résident dans une maison mal isolée ou équipée. Si ces propriétaires non pas les moyens d’investir pour faire des travaux et qu’ils ne se voient pas proposer une offre, ils peuvent se tourner vers cette aide. Disponible depuis février 2022, ce prêt qui vient en aide à des ménages en difficulté permet de faire avancer la transition énergétique dans les foyers. 

Lire également : Pourquoi consommer du CBD sous forme d’huile ?

Concrètement, il s’agit d’un prêt hypothécaire, c’est-à-dire que la maison ou le terrain serviront de garanties à la banque. Ce prêt est assorti d’un fonds de garanti mis en place par l’état pour inciter les banques à le proposer à leurs clients même peu solvables. Le prêt est ensuite à rembourser à la vente ou la transmission du bien immobilier. Il n’y a alors que des intérêts à payer pour les emprunteurs durant la période d’exploitation du logement.

Cette aide fait partie des différentes mesures mise en place par la loi Climat et résilience de 2021. Ce prêt remplace l’ancienne version, du Prêt avance mutation qui était réservée aux travaux de réduction de consommation d’énergie entre autre pour le chauffage et l’isolation. Cela peut permettre de financer des changements de matériels comme un chauffe-eau, une chaudière ou des radiateurs. 

A lire aussi : Les gestes à adopter lorsqu’on emménage dans une nouvelle maison

Le montant du prêt 

Le Prêt avance rénovation varie de 3500 à 30 000€ et vient compléter le reste des dépenses de travaux énergétiques comme Ma Prime Rénov’. Cela permet à la famille de ne rien débourser de plus lors de leurs travaux. Il s’adresse potentiellement aux 800 000 propriétaires de passoires thermiques en France et qui n’ont pas accès à des aides bancaires à cause de leurs revenus ou de leur situation professionnelle. 

Les conditions d’obtention

Pour bénéficier de cette aide, il faut remplir plusieurs critères. Tout d’abord, il faut propriétaire évidemment et le logement doit être la résidence principale. Il ne faut pas dépasser les plafonds de revenus fixés ou être senior. Il faut aussi confier les travaux de rénovation à une entreprise dite Reconnus Garant de l’Environnement. 

Concernant les plafonds de revenus, il ne faut pas dépasser les 20 000€ annuels de revenu fiscal, par exemple si l’on est seul à Paris, ou alors 40 000 € pour une famille de 4 personnes aussi en Ile-de-France. Comme expliqué précédemment, le prêt peut monter de 3500 à 30 000 € en fonction de la situation et il n’y a pas besoin d’avancer de charges pour le propriétaire. Le montant total du prêt est simplement reporté au jour de la vente ou de la transmission du bien. Le taux d’intérêt est plafonné à 2 % ce qui le rend facilement accessible. De plus, le prêt est assorti d’une garantie de l’État qui peut monter jusqu’à 75 % du montant du crédit, dans la situation ou la vente du bien ne suffirait pas à rembourser le prêt.

vous pourriez aussi aimer