Comment défiscaliser ses investissements immobiliers ?

67

Le marché de l’immobilier est un secteur qui attire de plus en plus de personnes. Pour cause, il présente de nombreux avantages notamment sur le plan financier. Vous avez par exemple la possibilité de bénéficier de réductions d’impôts si vous optez pour une défiscalisation immobilière. Vous pouvez le faire en utilisant un dispositif au choix parmi la multitude existante.

Investissement dans les SCPI

En France, les SCPI sont intéressantes du point de vue fiscal en raison de leur transparence. Dans ce régime, une imposition est envoyée à chaque porteur comme s’il était le seul détenteur du bien immobilier. L’investissement en SCPI est aujourd’hui en plein essor et on en trouve notamment dans les contrats d’assurance vie. Vous aurez le choix entre plusieurs types de SCPI. Certains sont généralistes et d’autres spécialisés sur un secteur en particulier. Il y en existe aussi qui sont localisées sur un secteur géographique.

Lire également : Créer une tête de lit originale en bois

On retrouve aujourd’hui, des SCPI qui s’orientent sur des biens immobiliers. Les avantages fiscaux sont certains et participent à une défiscalisation immobilière dont la gestion est assurée par personne interposée.  En clair, vous avez la possibilité d’opter pour une SCPI en loi Pinel. On retrouve aussi des SCPI en loi Malraux et d’autres qui concernent le déficit foncier.

La loi Pinel

Pour la défiscalisation, la loi Pinel est l’une des plus connues. Elle fait suite à plusieurs autres dispositifs qui se veulent son ancêtre. Il s’agit entre autres de la loi Scellier, de la loi Duflot et de la loi de Robien.

A lire également : Comment isoler vos combles de façon écologique ?

Le principe de la loi Pinel repose sur la durée de l’engagement et concerne l’impôt sur le revenu. Une déduction est faite sur ce montant en considérant un pourcentage du prix d’achat du logement neuf. En contrepartie, il faudra louer le bien à un prix modéré (établi selon la région géographique considérée). Il faut alors se renseigner sur les prix de l’immobilier dans la zone où se trouve le bien.

La durée de l’engagement peut être de 6, 9 ou 12 ans. Avec la loi Pinel, vous pourrez obtenir une réduction d’impôts allant jusqu’à 63 000 euros étalée sur 12 ans. Si vous choisissez le dispositif Pinel pour la défiscalisation immobilière, il faudra conserver votre bien sur toute la durée de l’engagement et le garder en location pendant ce temps.

La loi Malraux

Si vous êtes fortement imposé, choisir ce dispositif vous permet de profiter d’une défiscalisation intéressante. L’investissement en loi Malraux vous permet de réduire votre impôt sur le revenu de 22 à 30% du montant des travaux de restauration d’un immeuble classé. L’exigence, c’est que la construction soit située dans certaines zones bien ciblées. Outre le taux de réduction, le montant à défiscaliser s’inscrit dans la limite de 100 000 euros de travaux par an. Il faut dire ici que c’est de la localisation géographique du bien que dépendra ce plafonnement.

Vous pourrez profiter de la défiscalisation de la loi Malraux pendant 4 années consécutives. Si vous avez un logement rénové, il faudra le garder en location au moins 9 ans après les travaux de rénovation. C’est une autre exigence du dispositif.

Vous en savez désormais assez sur la défiscalisation immobilière. Il vous revient alors de choisir le dispositif qui vous convient selon vos objectifs et vos besoins !

vous pourriez aussi aimer