Le bois de chauffage, énergie renouvelable créatrice d’emploi en France

154

Le bois de chauffage est aujourd’hui utilisé par presque 8 millions de foyers en France. Rien de surprenant à cela, puisqu’il s’agit de la première source d’énergie renouvelable produite sur notre territoire. En plus d’être renouvelable, elle est créatrice d’emplois et respectueuse de l’environnement.

Le bois, première énergie renouvelable pour se chauffer

Si l’on vous avait demandé quelle est la première énergie renouvelable produite dans l’Hexagone, vous auriez probablement répondu l’hydroélectrique, le solaire, voire l’éolien. Mais il n’en est rien puisque c’est le bois. Celui-ci est d’ailleurs utilisé par 8 millions de foyers pour se chauffer, soit presque 18 millions de nos compatriotes.

A lire aussi : Poêles à bois : l'importance de la régulation du tirage

Certes, toutes les habitations n’utilisent pas le bois énergie (pellets, plaquettes, bûches, etc) comme chauffage principale. Il est souvent en appoint ou en complément. Toutefois, comme le souligne lemarchedubois.com, acteur majeur de la filière, ce combustible n’est pas utilisé qu’en milieu rural. Dans les grandes villes, et même sur Paris, le bois est particulièrement apprécié pour son prix abordable et son côté convivial.

Se fournir en local pour réduire son empreinte carbone

Pour que le bois soit non seulement une énergie renouvelable, mais également une énergie verte, encore faut-il que celui-ci soit produit localement. Et c’est loin d’être une évidence, notamment dans la grande distribution qui recherche avant tout à se fournir au moins cher.

A lire en complément : Poêle ou cheminée, comment choisir ?

Ce n’est évidemment pas propre à la France puisqu’en Belgique, il y a quelques semaines a éclaté un scandale lié à du bois radioactif (Cesium 137) en provenance de Biélorussie. Celui-ci avait été abattu dans la zone contaminée par l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, puis il a transité par la Pologne avant d’être proposé à la vente dans des magasins de bricolage belges.

Outre ce cas de figure exceptionnel, il est aisé de comprendre que transporter ainsi le bois de chauffage sur des milliers de kilomètres contribue au réchauffement climatique. Seul un approvisionnement local (circuit court) permet de réduire son empreinte carbone. Et en France, ce n’est pas le bois qui manque puisque le massif forestier est le troisième plus important en Europe.

Par ailleurs, la forêt est gérée durablement, ce qui garantit son renouvellement. Un aspect loin d’être négligeable quant on sait que la reconstitution de la forêt aux endroits où elle a été prélevée nécessite de 20 à 200 ans selon les essences replantées et la nature des sols.

Une filière diversifiée et locale

S’il l’on trouve des massifs forestiers sur tout le territoire, le plus gros de la production de la filière bois énergie est concentrée dans le centre de la France, mais également dans l’est.

En réalité, le bois destiné au chauffage ne représente pas la majorité de l’activité. En effet, seules les arbres de moindre valeur sont destinés à finir sous forme de bûches, de plaquettes forestières ou encore de pellets. Il s’agit généralement d’essences peu intéressantes ou d’arbres inutilisables en raison de leur forme par exemple.

L’essentiel de ce qui est abattu dans les forêts générées durablement est utilisé pour le bois d’œuvre, c’est-à-dire pour fabriquer des charpentes, des planches ou du mobilier.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!