Quelles sont les étapes d’un chantier de terrassement ?

40

Avant la construction de sa maison, il faut nécessairement passer par le chantier de terrassement. Le terrassement fait partie des prémices de la construction et est la base de la pérennité de votre construction. Il est donc primordial d’y tailler une grande importance. Pour cela, il est opportun de connaître les différentes étapes nécessaires pour réaliser un bon terrassement. Le présent article vous donne des informations précieuses sur ces étapes.

Le piquetage

L'étape du piquetage pour le terrassement

Après une bonne étude du sol, il faut passer à la préparation du terrain. Cette dernière appelle à prendre les dimensions du terrain et à faire un piquetage ou un bornage en tenant compte du plan de départ. La présente étape de réalisation du plan de terrassement nécessite la présence d’un géomètre. Le géomètre outre sa mission de délimiter le terrain, vous protège contre de probables attaques en justice. Lorsque le piquetage est réalisé, vous identifierez facilement les espaces à occuper par les canalisations.

Aussi, vous pouvez désormais clôturer en toute confiance votre propriété. Toutefois, il faudra établir un devis et prix terrassement. Il faut noter que le prix du piquetage est compris entre 300 et 1800 € en moyenne avec les frais notariaux inclus.

Mise en place du système d’évacuation des eaux

Une fois le piquetage réalisé, il faut mettre en place le système d’évacuation des eaux en sous-sol. Le système permettra de parer aux risques d’infiltration et d’éviter les dégâts que peut causer une stagnation d’eau. À cette étape, une pente de 5 % bornée par un canal en béton est requise pour l’évacuation des eaux de pluie. Ensuite vient l’installation des canalisations. Il s’agit ici des drains, caniveaux et regards, qui assureront l’évacuation des eaux et pallieront le ruissellement.

En conséquence, le sol devient plus que stable, et l’infiltration des eaux dans les murs de fondation sera quasiment inexistante. Enfin, les drains doivent être recouverts de pierres et des gravillons pour inhiber une probable infiltration des gravats. Les experts du domaine tiennent compte de la réglementation de la commune pour enfouir les canalisations à une profondeur convenable.

Le décaissement

Le décaissement permet de mettre en place les chemins d’accès. Chaque maison a besoin des voies d’accès conduisant à telle ou telle autre porte de l’habitation. Le décaissement consiste dès lors à retirer la terre végétale jusqu’à l’apparition de strates solides. La terre déblayée est transportée à l’endroit voulu à l’aide de pelle, tractopelle ou bulldozer. La dameuse se charge de finir cette étape en tassant la terre avant que les graviers, les gravillons ou le bitume viennent recouvrir le terrain.

La viabilisation

L’avant-dernière étape du chantier de terrassement consiste en la viabilisation du terrain. La viabilisation se rapporte à l’apport sur le terrain de l’eau, l’électricité, le gaz, etc. En outre, il faut y installer les câbles téléphoniques de même que les tuyaux de tout-à-l’égout. Par ailleurs, il est recommandé d’attribuer une couleur spécifique à chaque catégorie de réseau pour une meilleure identification plus tard. La pose de la fosse septique s’avère primordiale.

Le remblaiement

L'étape du remblaiement pour le terrassement

Cette étape est souvent précédée par la pose d’un film géotextile. Ledit film empêche les herbes de repousser et obvie à des remontées humides. Le remblai vient ensuite pour reboucher les trous qui ont servi à enterrer les caniveaux, les drains, les canalisations et les réseaux de viabilisation. Il est fait à l’aide de la terre et des gravats conservés à l’étape du déblai.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!