Terrasses chauffées : vers une généralisation de l’interdiction en 2020 ?

164

En hiver, nous sommes nombreux à apprécier de pouvoir prendre un verre en terrasse, malgré le froid, et ce grâce aux systèmes de chauffage extérieur. Depuis le 1er janvier, les chauffages de terrasse des bars et restaurants sont interdits à Rennes. Les élus écologistes d’autres grandes villes en ont profité pour exprimer leur désir d’aller dans le même sens. Les terrasses chauffées sont-elles vouées à disparaître ?

Les terrasses chauffées déjà interdites à Rennes

Les particuliers qui souhaitent profiter de leur terrasse ou de leur balcon lorsque le mercure chute sont ravis de trouver des parasols chauffants sur le marché. Ce système de chauffage extérieur leur permet de rester dehors, même lorsqu’il fait froid. En plus de chauffer, ce type d’équipement sert également à décorer l’espace. Si vous avez toujours la possibilité de chauffer votre terrasse, les cafés et les restaurants commencent à se voir interdire l’utilisation de chauffages extérieurs.

A lire en complément : Comment choisir son salon de jardin : quelles matières choisir, pour petits espaces ou grands espaces ?

À Rennes, les terrasses chauffées sont interdites depuis le 1er janvier 2020. À Thonon, c’est déjà le cas depuis plusieurs années. À Paris, l’élu écologiste Jacques Boutault espère que le point sera débattu lors de la prochaine campagne municipale. En 2008, trois députés, dont Noël Mamère, avaient proposé une loi visant à une interdiction des terrasses chauffées au niveau national. Le projet avait été abandonné. Les mesures prises par la ville de Rennes relancent le débat.

L’impact écologique des équipements de chauffage en terrasse de bars

La généralisation des terrasses chauffées a fait suite au décret instituant l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Pour ne pas voir leur chiffre d’affaires basculer, les cafés ont opté pour l’installation de modes de chauffage à l’extérieur, fonctionnant au gaz ou à l’électricité. Des ingénieurs ont calculé que des braseros au gaz fonctionnant à plein régime pendant près de huit heures émettent une quantité de CO2 équivalente à un trajet automobile de 350 km. Les défenseurs de l’écologie s’insurgent contre cette déperdition d’énergie, à l’heure où la France doit faire très attention à son bilan carbone.

A découvrir également : Quel type de clôture choisir pour sa maison ?

Comment réagissent les commerçants ?

À Paris, près de 2/3 des terrasses sont chauffées. Cela représenterait près de 30 % du chiffre d’affaires de chaque établissement. Les syndicats de la branche s’inquiètent des pertes économiques liées à l’interdiction d’utiliser un système de chauffage à l’extérieur. Selon leurs dires, les patrons de bars et de restaurants agissent de façon responsable et maitrisent leur consommation afin de ne pas gaspiller l’énergie. Du côté de Rennes, les commerçants semblent tout de même disposés à jouer le jeu.

Si elles ne sont toujours pas interdites à l’échelle du pays, les terrasses chauffées devraient figurer parmi les points à discuter lors des débats autour des futures élections municipales. Plus de 30 % des Français considèrent en effet que l’environnement et l’écologie doivent être au centre des priorités des maires.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!