Comment choisir son plancher chauffant ?

87

Le plancher chauffant est sans doute le système de diffusion de chaleur le plus écologique et le plus économique. En effet, il diffuse une chaleur douce particulièrement agréable. Ce mode de chauffage se décline en deux variantes : le plancher chauffant hydraulique et le plancher chauffant électrique. Ils présentent chacun des avantages. Mais pour profiter de ces avantages, il faut savoir choisir son plancher chauffant. Sur quels critères faut-il se baser pour faire ce choix ?

Le plancher chauffant hydraulique et ses caractéristiques

Le plancher chauffant hydraulique se compose d’un ensemble de tuyaux reliés à une chaudière et fonctionne grâce à l’eau chaude du système central de chauffage. Ces derniers font circuler de l’eau chaude dans la chaudière afin de chauffer votre espace. Vous pouvez associer au plancher chauffant tout type de chaudière, pour peu qu’elle ait une capacité conséquente. Ce sont des conduites d’eau en plastique et souvent continues qui permettent de pomper l’eau.

A découvrir également : Le Fer : quels sont les usages de ce matériau si tant plébiscité ?

Ce type de plancher chauffant hydraulique se décline en deux modèles : le traditionnel et le sec, plus mince, avec chacun leurs atouts. Si vous hésitez entre ces deux installations de plancher chauffant, il faut savoir que l’avantage d’un plancher chauffant mince est sa légèreté et sa faible hauteur, entre autres.

Le plancher chauffant hydraulique est utilisé autant pour les nouvelles constructions que pour les extensions. Il se prête bien à un espace ouvert ou à un système de chauffage général dans toute la maison. Il est aussi possible d’installer le plancher chauffant hydraulique raccordé à un système de chauffage de l’eau alimenté par l’énergie solaire pour au système de chauffage plus écologique.

A lire aussi : Est-ce une bonne solution de peindre votre carrelage pour la rénovation de vos espaces intérieurs ?

Le plancher chauffant électrique

Le plancher chauffant électrique est un système de chauffage par le sol basé sur un réseau de câbles disposé sous le plancher chauffant. En fonction de la forme de votre pièce, vous avez le choix entre les tapis chauffants couvrant de grandes surfaces et les fils individuels pouvant être positionnés sur tout type d’espace. Les tapis chauffants sont généralement moins onéreux, car ils ont tous la même taille et ne sont pas modulables. Quant aux fils, ils se posent sur une couche d’isolation et s’adaptent à beaucoup de types de sols.

Raccordé à votre réseau électrique, le chauffage au sol électrique opère grâce à la chaleur se diffusant par capillarité et à la faveur du rayonnement de la chaleur permettant de chauffer tout votre intérieur. À noter que les circuits chauffants sur la dalle du plancher chauffent avant d’être recouverts à l’aide d’une chape. À la différence du radiateur électrique, ce système ne chauffe pas l’air ambiant, mais génère des échanges thermiques entre le sol et les différents objets dans le bâtiment.

Sol chauffant

Les principaux critères pour choisir le bon plancher chauffant

Comme vous l’avez sans doute compris, les planchers chauffants ont chacun leur propre mode de fonctionnement. Une fois installé, vous ne pouvez plus en changer à moins d’entreprendre de gros travaux. Il importe donc de bien choisir votre plancher chauffant en prenant en compte certains critères.

Les options du système de chauffage en fonction de vos besoins

Malgré ses performances, le plancher chauffant ne se prête pas à tous les bâtiments, encore moins à tous les budgets. Il existe des thermostats qui vous permettent de contrôler le chauffage au sol par exemple. En effets, vous n’aurez pas besoin des mêmes performances à tout moment de la journée. Le choix de votre plancher chauffant doit être fait en fonction de vos besoins.

Nous vous suggérons d’installer un thermostat gestionnaire d’énergie. Il permet de maîtriser la quantité d’énergie nécessaire pour parvenir au niveau de confort que vous recherchez. Ainsi, vous pourrez programmer votre thermostat selon la température et l’heure qui vous conviennent.

De plus, vous devez pouvoir bénéficier d’un chauffage uniforme sans désagrément. Pour ce faire, il est essentiel que votre plancher chauffant soit silencieux par exemple.

Les économies liées à l’installation d’un plancher chauffant

Par ailleurs, le plancher chauffant est le mode de diffusion de chaleur le plus économique sur le long terme. Encore mieux, il est le plus écologique et vous permet donc de répondre aux enjeux environnementaux et de protection de la nature. Choisissez donc un plancher chauffant adapté à vos besoins pour ne pas trop consommer.

Le critère de la compatibilité avec le revêtement du sol

Il s’agit ici de faire remarquer que tous les revêtements de sol ne sont pas compatibles avec un plancher chauffant. Il est donc important de vous assurer de la compatibilité entre la conductivité de la chaleur par le plancher et le revêtement de votre sol. Les facteurs à prendre en compte en l’occurrence sont la structure, la taille et l’essence des lames.

En prenant l’exemple du parquet par exemple, vous devez miser sur un système de chauffage basse température, un bois d’une bonne densité et d’une certaine stabilité, mais de faible épaisseur. Idéalement, la résistance thermique en l’occurrence doit être inférieure à 0,15 m² K/W.

En outre, il faut dire que certains bois comme le hêtre, le cerisier ou encore l’érable ne sont pas indiqués pour ce type d’installation.

Les garanties proposées par le constructeur

En matière de plancher chauffant, les garanties varient selon les constructeurs. Il est donc judicieux que vous preniez en compte ce facteur, afin de vous assurer que les garanties proposées vous conviennent. Cela suppose que vous puissiez miser sur un excellent service après-vente pour votre plancher chauffant.

Les autres exigences associées au choix d’un plancher chauffant

En dehors des critères que nous venons de développer, il y a d’autres exigences inhérentes à l’installation de ces dispositifs de chauffage. Par exemple, la température au niveau de la surface ou du sol ne doit pas excéder les 28 °. Ainsi, toute difficulté de circulation sera maîtrisée.

Il est aussi nécessaire que le fluide soit réglé à une température maximale de 45 °. De plus, le refroidissement doit être contenu en termes de puissance, pour éviter une condensation peu appréciable à la surface du sol.

Le choix d’un plancher chauffant hydraulique ou d’un plancher chauffant électrique dépend de vos besoins et de vos attentes. Bien que plus onéreux et contraignant à installer, le plancher hydraulique reste le meilleur choix sur la durée et d’un point de vue écologique.

vous pourriez aussi aimer