Maison Hors Normes : un accès au logement pour tous

17

L’architecte d’intérieur avant d’être un bâtisseur, est avant tout un créatif. La première chose à laquelle il pense est le confort du lieu qu’il bâti. Avec les évolutions de la société, l’acces au logement pour les personnes à mobilité réduite est devenu plus facile. Ceci permet à n’importe quelle personne ayant un handicap d’avoir un toit. Dorénavant, toutes les maisons doivent être susceptibles d’accueillir une personne atteinte d’un handicap, qu’il soit physique ou mental.

Une évolution de la loi

Depuis 2005, une loi a été voté pour permettre à n’importe quelle personne avec un handicap d’avoir une maison adaptée. La loi a connu une simplification en 2015 permettant un allègement des normes. Aujourd’hui, les logements neufs doivent répondre aux besoins d’une personne en situation d’handicap. Pour cela, les architectes et promoteurs sont obligés de respecter les normes. En ce qui concerne la rénovation de biens immobilier, les professionnels de l’artisanat et du bâtiment peuvent proposer des alternatives à la réglementation tout en respectant les normes en matière d’accessibilité et de sécurité.

A lire également : Comment surveiller votre habitation avec une caméra IP ?

Grâce à la loi de 2015 certaines règles peuvent être adaptées plus facilement en cas d’handicap passager. Cela permet ainsi aux acheteurs de modifier les plans de leur maison par rapport à leurs besoins.

Des normes à respecter

Avec l’arrivée de l’arrêté du 24 décembre 2015 relatif à l’accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d’habitation collectifs et des maisons individuelles lors de leur construction, plusieurs articles se sont retrouvaient modifiés. Ces articles concernent aussi bien l’intérieur que l’extérieur des maisons. Le but de cet arrêté est de simplifier la vie à toute personne en situation d’handicap et de leurs permettre d’avoir les mêmes conditions de vie que tout autre personne.

A découvrir également : Les Français visitent en moyenne six logements avant d’acheter

Les changements sont les suivants :

  • Les cheminements extérieurs et les circulations intérieures :
    • Facilité d’accès aux portes et aux pièces pour les personnes en fauteuil roulant
    • Repérage et signalement pour les personnes malvoyantes
    • Les dispositifs de commandes et de services doivent être repérables facilement et ne doivent pas représenter de dangers ou d’obstacles pour la personne
    • Les poignées de portes doivent être à une hauteur convenable et facilement manœuvrable pour pouvoir les utiliser debout ou assis
    • De même les portes et portails doivent rester suffisamment longtemps pour une personne à mobilité réduite
  • Le stationnement
    • Au moins une place doit être attribuée aux personnes à mobilité réduite
    • Après que la voiture soit garée, il doit y avoir la place de faire passer et circuler un fauteuil roulant
    • L’accès à la maison doit être facilité
  • Le logement
    • Pour les espaces collectifs, la construction doit offrir un minimum de confort permettant aux personnes handicapées d’y accéder
    • Les dispositifs de commandes doivent être accessible et facilement utilisables
    • Un interrupteur pour allumer la lumière doit se trouver dans chaque pièce
    • Une personne à mobilité réduite doit pouvoir circuler dans toutes les pièces considérer d’unité de vie
      • La cuisine
      • Le séjour
      • Un cabinet d’aisance comportant au moins un lavabo
    • En cas d’étage  Escalier adapter pour pouvoir les montés
    • L’escalier doit être éclairer pour éviter les zones sombres
    • L’accès aux balcons et autres terrasses faisant plus de 60 cm doivent être rattachées à une pièce accessible pour toute personne à mobilité réduite
    • La salle de bain doit être aménager pour qu’un fauteuil roulant puisse passer

A l’issue de la fin des travaux, le Maître d’Œuvre fait établir par un contrôleur technique, une attestation confirmant que les travaux réalisés respectent les normes sur l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Enfin, il est utile de faire appel à un Maitre d’Œuvre et un architecte d’intérieur pour votre maison hors normes. En effet, actuellement les maisons pour les personnes à mobilité réduite sont souvent impersonnelles et font parfois penser au domaine médical. Par leur attention permanente et aux personnes et à leurs besoins, l’architecte d’intérieur intègre dès la conception tous les détails utiles pour rendre la vie plus sûre, facile, et confortable.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!