Platine vinyle : comment opter pour le modèle approprié ?

45

Avec le retour des disques vinyles, des centaines de modèles de platines sont disponibles pour les consommateurs. Choisir un modèle adéquat constitue un véritable casse-tête, surtout si vous êtes novice. Voici quelques conseils pour orienter votre choix en tenant compte de vos goûts et préférences.

Quelle platine vinyle choisir et pour quel but ?

L’utilisation que vous désirez faire d’une platine vinyle est un facteur clé dans le choix d’un modèle de qualité.

A lire aussi : Quels sont les différentes types de chaudières ?

Une platine avec une connexion USB se présente à vous comme la meilleure option si vous désirez rendre numériques vos disques noirs pour conserver des sauvegardes ou pouvoir les écouter sur un lecteur CD. Ces platines sont très simples d’utilisation, mais elles ne sont pas toujours optimales en matière de restitution sonore. La conception est généralement très basique et la qualité des unités dédiées n’est pas très bonne. En gros, ce ne sont pas des modèles adéquats pour une écoute premium, leur spécialité est clairement d’extraire des données analogiques pour les transmettre en numérique.

Accessoirement, la numérisation des disques vinyles a beaucoup d’incidences sur le niveau « chaud » de la transcription, qui était le maître mot de l’analogique. Pour ce faire, certains fabricants conçoivent de bonnes platines USB, comme la DP-450 USB de Denon. À noter également que certains modèles USB disposent de pré-amplis intégrés qui permettent d’attaquer directement n’importe quelle entrée RCA sans passer par un préamplificateur externe. Sur le Denon, il est implémenté par la sortie Phono Out.

A lire en complément : Comment réussir l'achat d'une porte de garage enroulable ?

Si vous ne désirez pas rendre vos disques numériques, mais voulez simplement les écouter dans de bonnes conditions, vous pouvez opter pour une platine vinyle plus classique, dotée ou non d’un pré-ampli.

Une autre possibilité est une platine vinyle Bluetooth, qui vous permet de diffuser le son du disque directement sur des haut-parleurs ou des écouteurs sans fil. L’avantage est que certaines platines comme la TEAC TN-400BT disposent d’un bluetooth, d’une sortie préamplificateur et aussi d’un port USB.

Quels modèles moyens et bas  de gamme choisir ?

Êtes-vous à la quête d’une platine vinyle USB qui offre une excellente qualité sonore et une expérience de grande marque sans dépenser une fortune ? Le modèle AT-LP120XUSB d’Audio-Technica correspond exactement à vos spécifications. Le TEAC TN-400BT mentionné plus haut aura l’avantage de fournir une connectique complète à un prix très intéressant puisqu’il se situe sous les 500 euros. D’autres modèles de platine à moins de 200 euros sont aussi disponibles sur le marché.

Quant aux platines vinyles traditionnelles, vous trouverez d’abord celles qui ont l’air très nues, notamment les platines vinyles entrée/milieu de gamme du spécialiste britannique Rega ou du fabricant autrichien Pro-ject. Il s’agit de modèles très simples d’utilisation, mais avec des niveaux techniques plus évolués. Afin d’obtenir un son de haute qualité, les fabricants étudient les matières utilisées pour le support (généralement un sandwich de matériaux avec différentes fréquences de résonance), le flux des vibrations, la légèreté des bras et autres.

Il n’est donc pas conseillé de vous limiter aux plumes de ces platines, elles sont de très bonne qualité et parfaites pour les systèmes audio d’entrée et de milieu de gamme. Aussi, les têtes de lecture, appelées cellule phono, sont généralement fournies en standard et, à part quelques ajustements, elles peuvent être utilisées dès la réception.

Dans cette gamme (moins de 500 €) la Rega Planar 1 et la Pro-Ject Debut Carbon sont particulièrement recommandées. Ces modèles proposent tous les deux une écoute explicite et équilibrée, avec la fameuse tonalité vocale, notamment sur les voix, qui fait encore défaut au son numérique. Vous pouvez les mettre à niveau plus tard avec des cartouches haut de gamme, telles que la célèbre DL-103 de Denon.

Dans un autre aspect, Audio Technica propose un aspect plus technique de la platine vinyle, mais tout aussi simple d’utilisation. La conception de la platine de ce lecteur historique rappelle celle d’une platine DJ.

Pour quel modèle sophistiqué opter ?

Avec les modèles plus évolués, les fabricants accentuent leur travail sur la fluidité des vibrations et la stabilité. Il existe donc des platines avec des moteurs déportés (pour éliminer la transmission des vibrations à la platine), avec des alimentations externes, avec des plaques de plexiglas très épaisses et autres. La conception des bras, qui appartient à la haute-mécanique de précision, suit la même transformation, entre autres avec le carbone.

On a également vu l’apparition de quelques patins de pression sur ces platines pour maintenir correctement le disque, éliminant les micro-vibrations. Ces modèles sont généralement livrés sans batteries, sont assez complexes à manœuvrer et sont plus réservés aux systèmes milieu/haut de gamme. La configuration est alors plus précise, à la fois en termes de position des bras, des unités et des composants. Des marques comme Thorens, également autrichienne, offrent depuis plus de 130 ans une large palette de platines sophistiquées.

S’ils sont plus complexes à manœuvrer, ces modèles vont plus loin que celles d’entrée de gamme en étendant la bande passante et en préservant les graves, la dynamique, le rapport signal/bruit et la richesse des médiums. D’autres marques résonnent aux oreilles des audiophiles avertis, comme le fameux Linn Sondek LP12, amélioré depuis 1973, ou encore les modèles de platine vinyle Clearaudio. Il ne faut surtout pas occulter la fameuse platine vinyle Technics.

Platine vinyle : mettre l’accent sur l’optimisation

Que vous optiez pour une platine vinyle entrée de gamme milieu de gamme ou un modèle plus évolué, l’optimisation de votre équipement est une étape nécessaire pour en tirer le meilleur parti. Les bons fabricants fournissent des manuels pour ajuster les cartouches, qui sont souvent intimidants, mais le jeu en vaut la peine, et une cartouche bien réglée lira plus d’informations enregistrées et n’endommage pas les rainures.

Évitez de placer la platine aussi près que possible des haut-parleurs, car la lecture d’un disque vinyle est extrêmement sensible aux vibrations et donc au mouvement de l’air à travers les haut-parleurs. Ensuite, si votre platine dispose d’un plateau de protection, refermez-le lors de l’écoute. Il n’est généralement pas joli, mais en plus de protéger votre disque de son principal adversaire (la poussière), il crée également un effet d’isolation acoustique qui protège la lecture du bruit ambiant pour un meilleur rendu.

Aussi, dans l’optique de se préserver des vibrations, donnez-lui un support le plus stable possible. Vous pouvez prendre un support réservé à cet effet, pour éliminer les risques d’interaction avec d’autres maillons. C’est bien d’éviter autant que possible les supports en verre, mais vous obtiendrez généralement un meilleur son avec du bois massif.

Le choix d’un modèle de platine vinyle n’est pas du tout aisé. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Non seulement vos goûts et préférences entrent en jeu, mais le budget est également un critère à ne pas négliger.

vous pourriez aussi aimer