Prêt immobilier : le HCSF a assoupli les conditions d’octroi pour 2021

175

Après avoir recommandé aux organismes bancaires de durcir les conditions d’octroi de prêts, le Haut Conseil de Stabilité Financière les a assouplis dès le 1er janvier 2021. Effectivement, cette année, il semblerait plus simple d’obtenir un prêt immobilier dans la mesure où la durée maximum de crédit ainsi que le taux maximum d’endettement ont été allongés. L’organisme met tout en œuvre pour soutenir la demande de crédits immobiliers.

Le HCSF avait recommandé de durcir les conditions en 2020

Dès la fin de l’année 2019, le Haut Conseil de Stabilité Financière avait recommandé aux banques de mettre le holà en matière d’octroi de prêts immobiliers. Pour ce faire, dès le début de l’année 2020, l’organisme avait durci les conditions. Effectivement, le taux d’endettement maximum était fixé à 33 % et la durée maximale à 25 ans.

Lire également : Tout savoir sur l’achat immobilier et les frais de notaire !

Face à la crise sanitaire de la Covid-19 qui a engendré un grand nombre d’impayés de mensualités de crédits, l’établissement financier a pris des mesures restrictives. Compte tenu de la situation sanitaire et économique, les banques ont alors dû être plus strictes. Cela a, inévitablement, engendré une hausse non-négligeable des taux de refus des dossiers de prêts immobiliers.

Le HCSF a assoupli les conditions d’octroi de crédits pour 2021

Sera-t-il plus facile d’obtenir un accord pour contracter un prêt immobilier cette année ? Il semblerait que oui. Il est vrai que l’année 2021 semble être propice pour concrétiser un projet immobilier grâce à un crédit. Effectivement, depuis le 1er janvier, le HCSF a communiqué à tous les organismes financiers les nouvelles conditions d’octroi plus souples que l’année dernière.

A lire aussi : Top 5 des conseils pour bien vendre son bien immobilier

Plus précisément, à partir du 1er janvier 2021, le taux d’endettement maximum est de 35 %, contre 33 % en 2020. Également, la durée maximale d’un prêt immobilier est de 27 ans désormais, alors qu’elle était de 25 ans l’année précédente.

Bon à savoir. Si vous avez déjà contracté plusieurs crédits et que votre taux d’endettement dépasse légèrement la limite des 35 %, il existe une opération financière fiable et réglementée qui permet de baisser celui-ci : le regroupement de crédits.

Face à la crise sanitaire et économique actuelle, il semble primordial de mettre en place des dispositifs adaptés afin de soutenir la demande de prêts immobiliers. En effet, le Haut Conseil de Stabilité Financière assouplit les conditions afin de relancer le marché au cours de l’année 2021. Les Français auront alors plus de facilité à contracter un crédit pour concrétiser une transaction immobilière dans la mesure où les dossiers ont plus de marge de manœuvre pour être validés.

Cette mesure semble alors être encourageante pour le marché du prêt immobilier en 2021. En effet, la demande devrait renouer avec la croissance et le taux de refus devrait diminuer compte tenu des nouvelles mesures d’octroi. D’autant plus que les nouvelles recommandations du HCSF ne semblent pas être la seule bonne nouvelle pour la relance des crédits.

Les taux de crédit immobilier en baisse perpétuelle

C’est encore une bonne nouvelle pour les emprunteurs qui ont toutes les conditions favorables pour contracter un prêt immobilier. L’année 2020 avait d’ores et déjà connu une succession de baisses des taux de crédits. En effet, chaque trimestre symbolisait une nouvelle chute des taux de prêts, et cela tout au long de l’année dernière. En ce début d’année, ce phénomène semble être toujours de mise.

Selon différents observatoires et réseaux financiers, en ce début d’année, les taux seraient en stabilisation, voire en baisse. Effectivement, les premières offres de prêts proposées par les organismes financiers proposent des crédits à un taux plus bas ou similaire. Ils peuvent être stables ou avoir baissés, mais aucune banque n’a augmenté ses taux de crédit.

Aujourd’hui, les taux ne seraient pas loin d’une baisse totalement historique. Par rapport à janvier 2020, la baisse est estimée à environ 0,10 %. Pour ce début d’année 2021, les taux sont en moyenne de 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans ainsi que 1,45 % sur une durée de 25 ans.

Les meilleurs profils pourront même espérer de négocier une baisse drastique de leur taux. Également, les profils d’emprunteurs qui possèdent un salaire moins élevé, jusqu’ici très fortement impacté par les taux de refus, semblent enfin être soutenus par ces nouvelles mesures.

Indéniablement, l’année 2021 semble réunir toutes les conditions idéales pour concrétiser un projet immobilier. Cette année devrait être propice pour les Français et les futurs emprunteurs qui souhaitent concrétiser un projet grâce à un prêt immobilier. Effectivement, ils pourront profiter des conditions assouplies ainsi que de la baisse des taux.

Le taux d’usure en hausse pour le 1er trimestre 2021

Le prêt immobilier semble ouvrir totalement ses portes aux Français en ce début d’année. En plus des nouvelles recommandations du HCSF et de la stabilisation / baisse des taux de crédit, la Banque de France a publié des taux d’usure en hausse pour le 1er trimestre 2021.

Le taux d’usure est le taux maximum auquel un prêt immobilier peut être accordé à un emprunteur. Pour accorder un prêt immobilier, le taux annuel effectif global (TAEG) ne doit pas dépasser le seuil du taux d’usure. Le TAEG représente le taux global du crédit en comprenant les frais et les coûts annexes.

C’est la Banque de France qui, chaque trimestre, fixe et publie le taux d’usure en vigueur en collectant des données auprès des organismes bancaires. C’est dans ce contexte que depuis le 1er janvier 2021 et pour la totalité du 1er trimestre, le taux d’usure applicable est légèrement en hausse.

En effet, pour les prêts d’une durée de moins de 10 ans et de moins de 20 ans, ce taux a remarquablement diminué. En ce qui concerne les crédits sur une durée de 20 ans et plus, le taux d’usure reste stable. Cette nouvelle vient elle aussi s’ajouter à la liste des conditions favorables pour contracter un prêt immobilier en 2021

vous pourriez aussi aimer