Vol, cambriolage : comment être indemnisé ?

35

Vous avez été victime d’un vol ou d’un cambriolage à votre domicile. Dépassé par les événements, vous aimeriez simplement savoir comment être dédommagé. Les indemnités qui peuvent être accordées sont généralement proportionnelles aux vols commis et dégâts occasionnés. Découvrez dans cet article les différentes démarches.

Le constat du cambriolage

Un cambriolage est une épreuve pour tout le monde. Malgré tout, il faut s’efforcer de garder son sang froid afin d’analyser avec exactitude l’ampleur des dégâts. Est-ce que l’on vous a dérobé des choses ? A combien estimiez-vous vos biens ? Est-ce que votre domicile a été saccagé d’une quelconque façon ?

A découvrir également : Comment bien choisir son papier peint pour votre décoration d’intérieur 

Afin de procéder à cette analyse vous ne devez surtout toucher à rien. Si vous commencez à toucher sans qu’il n’y ait eu enquête, vous allez biaiser les indices laissés par le cambrioleur.

Après un cambriolage : porter plainte

Après le constat, sur lequel vous pouvez par ailleurs encore revenir, il vous faut porter plainte. C’est un passage obligé.

A lire en complément : La véranda : comment l'aménager pour optimiser son bien immobilier

Il vous faudra donc très rapidement prévenir la police et faire un dépôt de plainte avec le plus de précision que possible.

Appeler son assurance habitation après un cambriolage

Là encore, administrativement parlant vous n’avez pas le choix. Si vous souhaitez être indemnisé, il vous faut prévenir votre assurance habitation. Sachez qu’en vertu de l’article L113-2 vous avez seulement deux jours ouvrés pour les prévenir.

Vous pouvez téléphoner en premier lieu mais il vous faudra forcément passer par la case lettre recommandée. Cela permet de faire les choses dans les règles, c’est une valeur officielle. Dans cette lettre, vous allez devoir dresser une liste de tous les dégâts occasionnés par le cambriolage et la liste des biens dérobés. Vous allez devoir aussi joindre votre dépôt de plainte.

Afin d’être indemnisé, il vous faut une preuve. La preuve doit confirmer l’existence du bien qui a été volé. Compte-tenu de la difficulté de fournir une preuve, vous avez plusieurs possibilités : facture et photographie. S’il y a des détériorations il faudra également faire parvenir des photos.

Bien entendu, avant de procéder à cet envoi vous devez vérifier que votre assurance possède bien la garantie contre les vols et cambriolages, à l’image de l’assurance MAAF.

Le déclenchement de la procédure

Vous souhaitez être indemnisé et c’est bien normal. Sachez toutefois que la valeur de vos biens va être estimée selon sa valeur actuelle et non pas au moment de l’achat. Les remboursements seront ensuite généralement effectués par chèque. Si des réparations doivent être réalisées, l’assureur mandatera un professionnel pour s’y atteler.

Sachez également que les garanties vols ne couvrent pas tous les cambriolages. Il faut véritablement vous assurer des mentions explicitées en-dessous afin de vous assurer que le cambriolage qui a eu lieu pourra bien être dédommagé.

Enfin, si vous remplissez toutes les conditions, l’assureur peut demander l’avis d’un expert qui constatera l’ampleur des dégâts. Vous êtes en droit de demander une contre-expertise. L’expert a pour objectif de s’assurer de la véracité de votre déclaration et d’évaluer avec plus de précision les dommages causés.

vous pourriez aussi aimer